Trottoirs, berges et lit majeur

Trottoirs, berges et lit majeur

mardi 5 mai 2015

MERCREDI 6 MAI, 18H30, ATELIER DU 1er ETAGE AU 6B
PRESENTATION DU TRAVAIL DU WORKSHOP


18h 30 : - introduction par Véronique Lavigne, Stratégie urbaine à Plaine Commune
              - présentation par Paola Viganó de l'étude Arc-en-Seine menée par Studio_15 depuis un an

19h : 4 x 10 minutes de présentation des 4 groupes d'étudiants

19h45 : questions et débat, puis buffet



mercredi 1 avril 2015

WORKSHOP DE PROJET URBAIN DU 1er AU 6 MAI 2015
Étudiants en Architecture de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne
Professeure : Paola Viganó, membre de l'Aigp
Assistants pour l'EPFL : Marine Durand et Roberto Sega
Assistants pour Studio Secchi-Viganó : Alessia Calo, Nicolas Fonty et Morvan Rabin.


Atelier Plaine Commune-Grand Paris 
au 6B à Saint-Denis
6-10, quai de Seine






PÉRIMÈTRES





PRINCIPES
Les étudiants vont se répartir en 4 groupes selon 4 espaces ou territoires, reliés eux-mêmes à 4 thématiques de projet :

1. Les trottoirs du grand Paris : construction d’une séquence continue d’espaces publics reliant Saint-Denis, le Stade de France et la gare du Nord autour d’une vision « sans voiture » et du thème du Sport dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024

2. le « petit bras » et le parc métropolitain des loisirs nautiques et du sport : le bras de Seine qui longe l’île Saint-Denis et la façade fluviale des communes d’Asnières-sur-Seine, Villeneuve-la-Garenne et Gennevilliers devient le coeur d’un nouveau parc métropolitain qui relie d’autres espaces liés au sport : une nouvelle continuité thématique qui met en valeur les berges, les pratiques déjà existantes et qui contribue à la construction d’un nouvel imaginaire réinterprétant les images des peintures impressionnistes.

3. berges métropolitaines : création d’une continuité physique et biologique le long de la Seine, construction d’une grammaire qui intègre la question du risque d’inondation, reconquête de l’espace, réinvention et apaisement des routes départementales aujourd’hui perçues comme des coupures empêchant une relation claire entre les communes autour de la boucle avec la Seine.

4. résilience-résistance aux inondations : travail sur l’épaisseur urbaine autour de la Seine, avec les thèmes du risque inondation et du changement climatique comme points de départ du projet de transformation d’une zone d’habitat et d’une zone d’activités à l’intérieur de la boucle Nord de la Seine : d’un côté, perméabilisation du sol, création d’ilots de fraicheur, augmentation de la biodiversité ; de l’autre, intégration dans le paysage urbain des dispositifs nécessaires à diminuer la vulnérabilité des habitants, réflexion sur l’autonomie énergétique des bâtiments permettant un fonctionnement minimal en cas d’inondation, etc.





ADRESSE DE L'ATELIER :
6B, Atelier au 1er étage
6-10, quai de Seine
93200 Saint-Denis